Irene Amantia
Responsable de l’enseignement et coordinatrice des professeurs

Je m’appelle Irene. Je suis née à Florence et j’ai toujours habité dans cette ville. Mon intérêt pour les langues et les cultures étrangères est né quand j’étais toute petite. Mon premier voyage à l’étranger à été avec ma classe, en France, quand je n’avais que 10 ans et depuis ce voyage je ai continué à faire des voyages pour découvrir des endroits nouveaux. J’ai étudié au lycée linguistique à Florence et après je suis allée vivre toute seule en France, en Allemagne et en Angleterre et j’ai toujours vécu des moments inoubliables. Ma passion pour les langues étrangères m’a amené à l’université, où je me suis diplômée en interprétation et traduction en français et en allemand ; après, j’ai soutenu des examens supplémentaires -et spécifiques- pour l’enseignement des langues étrangères et de l’italien. J’ai compris alors que je voulais enseigner ma langue et j’ai donc fréquenté un cours pour apprendre à enseigner ma langue maternelle aux étrangers. J’ai obtenu le certificat DITALS à l’Université pour les Etrangers de Sienne, avec une spécialisation dans l’enseignement de la langue italienne aux personnes plus âgées.

Depuis ce moment-là, je suis professeur d’italien pour les étrangers et je travaille avec beaucoup de passion.

C’est à ma famille que je dois l’amour pour l’Italie et pour l’italien : ma mère m’a fait comprendre l’importance du folklore et de la tradition italienne en me chantant toujours des chansons et des poésies de la tradition toscane. De plus, elle m’amenait aux foires et aux fêtes populaires tout autour de Florence. Par contre, mon père m’a fait comprendre l’importance de l’histoire de la langue italienne et il l’a fait en m’expliquant l’étymologie grecque et latine des mots et en consultant toujours le dictionnaire quand on n’était pas sur de la signification d’un mot.

Mon grand-père était un philosophe et il écrivait de temps en temps des traités et il me lisait ce qu’il produisait; certaines fois, il s’adressait à moi pour avoir des conseils de style et d’écriture, même si je n’étais qu’une fille encore très petite pour tout comprendre et je ne comprenais presque rien de ce qu’il me demandait.

L’amour pour ce travail est né pendant un séjour d’étude en Allemagne, pendant que je fréquentais l’université. J’avais choisi de fréquenter une école de Bamberg, une petite ville allemande, au dehors de grands centres de ville où je pouvais me concentrer mieux sur mes études et il était plus facile pour moi de faire de nouvelles connaissances. Là, je suis tombée amoureuse de l’école. Je ne voulais pas travailler comme traductrice ou comme interprète, je voulais devenir professeur d’italien aux étrangers, je voulais enseigner ma langue!

Contactez-nous pour plus d’informations!